Nouveau site Internet en préparation. Mise en ligne prochainement.

Microalgues

Les microalgues sont des organismes mixtes mi-animal mi-végétal, d’une seule cellule contenant deux « centrales énergétiques » essentielles à leur croissance :

  • Le chloroplaste (pouvant être, dans certains cas, perdu et récupéré par endosymbiose), siège de la photosynthèse. Il absorbe l’énergie lumineuse pour fixer le CO2 sous forme d’amidon, lipide…. Le chloroplaste est le moteur de l’autotrophie (qui se mange soi-même) propre au développement des végétaux
  • Une mitochondrie siège de la respiration, aboutissant à la formation d'énergie à partir de carbone sous toutes ses formes.

La combinaison de ces deux moteurs de la cellule indique clairement que les micro-algues sont des êtres mixotrophes, capables de se nourrir aussi bien par autotrophie (absorption de lumière) que par hétérotrophie (absorption de matière organique) :

  • Grâce à la mitochondrie, dans les fermenteurs, les micro-algues peuvent se multiplier très rapidement en grande quantité de biomasse, condition indispensable pour la production de molécules d’intérêt de qualité à coût maîtrisé. C’est l’hétérotrophie spécialité de Fermentalg.
  • Grâce à l’activation du chloroplaste, dans les fermenteurs (caractéristique de la technologie de mixotrophie à dominante hétérotrophe dont Fermentalg est le leader mondial), l’éventail de molécules d’intérêt capables d’être produites par les micro-algues est totalement exploité. Le chloroplaste contribue de plus à augmenter le rendement mitochondrial en plus de stimuler la production de molécules d’intérêt ne pouvant être produites par la mitochondrie.
Les molécules d’intérêt, produites par les microalgues, présentent un intérêt industriel majeur et sont commercialisables sur les marchés de la nutrition, de la cosmétique, de la chimie verte et de l’énergie.

 


La biodiversité des micro-algues est exceptionnelle puisqu’il existe entre 200 000 et plusieurs millions d’espèces.

Cette biodiversité est encore aujourd’hui peu exploitée dans la mesure où seules 30 000 espèces ont fait l’objet d’une étude approfondie. Cette richesse permet la synthèse d’un très large panel de molécules d’intérêt permettant de cibler de nombreuses applications industrielles. Chaque jour chez Fermentalg, de nouvelles espèces permettent de produire de nouvelles molécules d’intérêt.