Juin 30, 2021

Oméga-3 : Comment répondre aux attentes de durabilité des consommateurs ?

Traçabilité et sécurité alimentaire : une quête de transparence

 

L’impact des activités industrielles de l’homme sur l’environnement

L’empreinte humaine sur l’environnement marin

Après des décennies d’hyperconsommation, d’agriculture et de pêche intensives, de pollution massive de l’environnement, on retrouve des traces de la pollution humaine jusque dans les poissons que nous consommons. Cela ne manque pas de révolter le consommateur consciencieux du bien-être animal et de la qualité sanitaire des produits.

La pollution humaine impacte l’environnement.

Les résidus plastiques, visibles et non visibles dans les océans sont en partie les témoins malheureux de la pollution humaine dans notre environnement. Des fragments micro-plastiques de moins de 5 mm entrent dans la chaîne alimentaire et menacent les espèces animales et la santé humaine. Saviez-vous que 18% des thons en Méditerranée ont des débris de plastique dans l’estomac (source WWF 2019) ? L’association WWF estime qu’en 2050, les océans pourraient contenir plus de plastique que de poissons (en poids). Face à ce constat effrayant, le programme des Nations Unies pour l’environnement a placé en 2018 la question du plastique dans l’océan parmi les six urgences environnementales. Les polluants se retrouvent dans la chaîne alimentaire marine, mais aussi dans les produits dérivés.

Alors que le poisson a longtemps été mis en avant pour les bienfaits de ses oméga-3. Ces huiles brutes, riches en EPA et DHA, doivent subir de nombreuses étapes de raffinage et de purification pour pouvoir être destinées à la consommation humaine. Ces huiles peuvent être ensuite intégrées aux compléments alimentaires, aux produits de l’industrie agroalimentaire et pharmaceutique. Ainsi, pour enlever ces polluants et ces contaminants, l’industrie utilise des procédés chimiques et mécaniques pour les fragiles oméga-3.

Et si les huiles de microalgues répondaient aux exigences des consommateurs en recherche d’oméga-3 durables ?

Dans ce contexte de risque de pollution des huiles de poissons, les consommateurs recherchent des sources alternatives d’oméga-3 qui soient bénéfiques pour leur santé, sans risques associés aux polluants.

De nouvelles solutions naturelles, pures et durables se développent et peu de sociétés dédiées à la biotechnologie des microalgues sont présentes en Europe.
Les huiles naturellement concentrées en DHA de microalgues offrent une véritable alternative pour satisfaire ces besoins en oméga-3 durables. Les huiles de microalgues ne contiennent aucun polluant et utilisent des procédés de raffinage très doux et sans chimie.

Comment cela est-il possible ? Ces huiles végétales sont produites par un procédé de fermentation hors sol et dans un circuit fermé et contrôlé. Ce mode de production bien maîtrisé évince toute pollution extérieure ou traitement agressif, et offre des huiles naturelles d’une qualité exceptionnelle.

Ainsi, les huiles de microalgues naturellement concentrées en oméga-3 répondent aux attentes des consommateurs en termes de durabilité, de protection environnementale, de bien-être animal, mais aussi d’une alimentation source de santé.

Une attente du marché de garanties et d’engagements

Exigez des garanties fortes de la part de vos fournisseurs d’oméga-3

Au vu de ces risques de contamination des oméga-3 marins et de l’attente forte des consommateurs pour des produits de grande pureté, renseignez-vous auprès de vos fournisseurs sur les points suivants :

  • la source, afin de garantir aux consommateurs que votre produit n’a pas d’impact sur les ressources naturelles
  • le lieu de production, sachant que les consommateurs sont sensibles à une production locale
  • si le processus d’extraction des huiles a été réalisé sans solvant pour garantir un clean process
  • les certificats d’analyses sur les contaminants pour vérifier la pureté des huiles
  • les indices d’oxydation pour la qualité oxydative des huiles.
  • les teneurs en DHA et EPA du produit, piliers des effets “santé” recherchés
  • si le fournisseur d’oméga-3 fait partie de l’association GOED qui a rédigé une monographie, véritable référentiel qualité du marché.


Donnez des preuves d’engagement aux consommateurs

Avec un clean label

Les consommateurs sont de plus en plus investis et exigeants. Ils analysent et comparent les produits, les compositions et les promesses. Les labels offrent une garantie pour ces derniers et rendent visible l’engagement des marques à respecter les cahiers des charges.

Le GOED représente l’industrie mondiale des oméga-3 EPA et DHA. Sa mission est de garantir que ses membres fabriquent des produits oméga-3 de qualité, en lesquels les consommateurs peuvent avoir confiance. L’association mondiale a développé un logo “oméga-3 d’un membre du GOED” : il indique l’adhésion volontaire des producteurs à la monographie et aux directives éthiques du GOED, qui font référence sur le marché des oméga-3.

Avec des garanties d’origine (clean sourcing)

Une autre preuve d’engagement peut être de valoriser l’origine des oméga-3 de votre produit. Si votre huile est produite de façon durable, garantie d’une extrême pureté et issue de sources végétales et renouvelables, mentionnez-le et montrez-le on-pack.

Celle-ci peut alors être valorisée avec l’accord de Fermentalg, sur le packaging si votre produit est formulé à partir de ces oméga-3 durables et naturellement concentrés en DHA.

De plus, les oméga-3 d’origine végétale tels que le DHA de microalgues permettent d’avoir un étiquetage attractif avec les mentions suivantes, plébiscitées par les consommateurs :

  • d’origine française et fabriqué en Europe
  • d’origine végétale, convient aussi aux végétariens et aux vegans.
  • non-allergènes

 

Toutes ces garanties sont réunies dans la marque DHA ORIGINS® de Fermentalg.

Stay informed !

Subscribe to the Fermentalg newsletter and receive our news in preview

*Champs obligatoires